Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:56

Nous attirons votre attention sur les documents ci-dessous édités par le CNRS en 2008 qui émanent du Docteur Régis Aubry, Président de l’observatoire sur la fin de vie. Ce dernier était venu à Saumur en qualité de deuxième médecin extérieur prévu par la loi et recommandé par Monsieur le Député Jean Léonetti.

 

Extraits des documents du CNRS de 2008 sur l’alimentation artificielle et l’hydratation chez la personne en état végétatif chronique dont l’auteur est le Docteur Régis Aubry (documents achetés sur Inist Diffusion) :

 

Ø      « L’arrêt de la nutrition et de l’hydratation altère la conscience en 48 heures avec coma progressif et calme… ».

Ø      « Les causes immédiates du décès sont la déshydratation et les troubles hydro électrolytiques ».

Ø      « Il ne semble pas que l’utilisation de sédatifs soit justifiée, en particulier parce que l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation ne cause pas de souffrance supplémentaire »

Ø      « Nous ne pouvons pas exclure une perception basique de la douleur et des études ont montré que certains processus de reconnaissance des stimuli persistent ».

Ø      « On sait la tentation euthanasique qui peut se loger derrière la demande de sédation ».

 

Le Docteur Régis Aubry avait conseillé à l’équipe médicale en charge de notre enfant de ne pas le sédater, estimant que ceci risquait de retarder la survenue de la mort après retrait de la sonde gastrique. Il inscrivait cette indication dans son rapport final et nous l’exposait lors de notre entrevue. Notre fils devait, à ses dires, s’éteindre en paix, sans souffrance. Après son agonie cauchemardesque de six jours sans sédation, nous l’avions interpellé sur le déroulement inhumain et intolérable de son décès. Il avait pour toute réponse déclaré que les médecins de Saumur n’avaient pas su faire… et, qu’il aurait fallu s’adapter à la situation. Cette façon désinvolte et irresponsable de décliner sa responsabilité dans cet atroce fiasco nous avait choqué et nous choque encore. Trois ans après l’instauration de la loi sur la fin de vie du 22 avril 2005 et deux ans après la médiatisation de l’agonie de notre enfant, ces documents ont une cruelle résonnance pour nous. Notre fils aurait-il souffert ? Le Docteur Régis Aubry met en doute l’utilité de la sédation pour les personnes en état végétatif chronique et parallèlement n’exclut pas pour ces patients la perception de douleur. C’est un point de désaccord souvent constaté au cours des débats entre lui et M. Léonetti. D’autre part, l’évocation de la « tentation euthanasique » qui pourrait se loger derrière la demande de sédation est, à elle seule, édifiante !

Partager cet article

Repost 0
Published by parents d'Hervé Pierra - dans fin de vie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog parents d'Hervé Pierra: fin de vie dans la compassion
  • Blog parents d'Hervé Pierra: fin de vie dans la compassion
  • : Ce blog est destiné à faire connaitre notre drame et à recueillir vos commentaires et témoignages personnels sur le délicat sujet de la fin de vie. Notre fils Hervé Pierra est resté plongé dans un coma végétatif chronique irréversible pendant 8 ans 1/2. Il est décédé après l'application de la loi Léonetti en 6 jours cauchemardesques, sans sédation. Nous avons promis à notre enfant de nous "battre" pour qu'une telle horreur n'affecte plus jamais personne.
  • Contact

Recherche

Liens